Accueil  > Humeurs > Autisme : réponse de Michel Favre à Pierre Delion
 
Humeurs
 
 
Autisme : réponse de Michel Favre à Pierre Delion
janvier 2008


Un échange cordial mais ferme s’est engagé après la publication par Michel Favre d’un article dans Carnets de santé (Traitement de l’autisme en France : de la supercherie à la barbarie - voir commentaires). Suite de la discussion avec ce texte en forme de lettre à Pierre Delion, qui défend la technique du "packing".

Père d’un enfant autiste de 22 ans et impliqué dans plusieurs associations nationales et internationales se rapportant à l’autisme, je pense être tout aussi averti de l’énorme souffrance des personnes autistes et de leur famille. Les associations dont je suis membre ont pour but primordial de défendre les droits à l’éducation des personnes autistes et de se conformer, d’une part, à la Convention des Nations Unies sur les « droits des personnes handicapées » adoptée en 2007 et, d’autre part, à la Résolution ResAP (2007)4 « on the education and social inclusion of children and young people with autism spectrum disorders » du Conseil de l’Europe. Rappelons que ce même Conseil de l’Europe a condamné la France en 2004 pour non-respect de la Charte sociale Européenne dans le domaine de l’autisme.

Tout en reconnaissant qu’il n’existe pas de remèdes et de traitements miracles pour guérir l’autisme, on dispose cependant de méthodes beaucoup moins intrusives et plus respectueuses de l’être humain que sont les camisoles chimiques (neuroleptiques) et humides (packing sous toute ses formes). Ces méthodes psycho-éducatives et psychologiques comme le programme TEACCH ou la méthode ABA sont largement reconnues et préconisées en Europe. L’avis 102 sous forme de réquisitoire du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) va également dans ce sens. J’ai pu constater le bienfait de ces méthodes qui, avant de traiter une situation difficile chez une personne autiste, cherche à comprendre l’origine de ce comportement parfois agressif et auto mutilant. Suite à l’avis du CCNE, la visite de Madame Valérie Létard, Secrétaire d’Etat à la Solidarité, et de Monsieur Patrick Gohet, délégué interministériel aux personnes handicapées, dans un centre pratiquant ces méthodes éducatives fait preuve d’une grande responsabilité et ouverture d’esprit. Je ne saurai trop engager les médias à faire une enquête sur ces établissements trop peu nombreux en France.

Concernant les recherches en cours sur le packing menées par Monsieur Delion, on ne peut qu’être surpris par le délai requis pour leur mise en place. Plus surprenant encore est l’utilisation du packing dans plusieurs établissements sans preuve scientifique de son efficacité. Détracteurs et partisans ainsi que la communauté scientifique nationale et internationale attendent avec impatience la publication des résultats de cette étude dans une revue scientifique internationale avec un comité de lecture.

En tant que membre du Comité scientifique du prochain congrès international d’Autisme Europe qui se tiendra du 8 au 10 octobre 2010 à Catane, je ne peux, Monsieur Delion, que vous inviter à venir présenter vos résultats devant vos pairs, les personnes autistes et leur famille ainsi que tous les professionnels en charge de l’autisme.

Nous ne pouvons qu’espérer que ces résultats apporteront une réponse définitive et apaiseront un conflit que vous jugez sans fondement.

Respectueusement

Michel Favre




     
Mots clés liés à cet article
  autisme
     
     
Envoyer un commentaire Imprimer cet article

5 Messages de forum

  • Autisme : réponse de Michel Favre à Pierre Delion

    1er mai 2009 12:29, par M. Janssens
    Ce qui n’est pas bien connu, c’est l’histoire des approches comportementalistes. Je vous envoie ici un lien vers des archives d’articles américains. Si toute l’histoire de l’autisme était un peu plus répandue, réfléchie et prise en compte, on pourrait commencer à se (re)parler en vue d’améliorer les soins pour les enfants autistes, pour qui le proverbe "tout le monde sur le pont", n’est pas vain. Ce n’est pas parce qu’il y a eu de (très)mauvais traitements dans la préhistoire du comportementalisme (comme vous pouvez lire dans les articles accessibles vers le lien ajouté) qu’il faut jeter le bébé avec l’eau du bain. Mais la prise de conscience et la sensibilisation pourraient enrichir la discussion publique. C’est pareil, n’est-ce pas, pour les approches psychanalytiques et psychodynamiques. Une question intéressante est pourquoi des traitements aussi agressifs et violents comme gifler l’enfant (voire photo dans l’article "library screams", de 1965, justifié par Lovaas) et administrer des chocs électriques comme stimuli aversifs, ont été acceptés par le monde scientifique de l’époque (tous les articles ont été publiés dans des revues autorisées). Est-ce que l’ignorance joue un rôle ? L’époque après-guerre avec d’autres normes par rapport à la violence ?

    Voir en ligne : archives autisme/ interviews avec I.Lovaas/ électrochocs

  • Autisme : réponse de Michel Favre à Pierre Delion

    29 janvier 2011 11:45, par président association Autisme PACA
    Juste un mot, d’Autisme PACA, Merci !

    Voir en ligne : http://autimepaca.aceboard.fr

 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
   
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être