Accueil  > Organisation des soins > Le poids de l’industrie pharmaceutique dans l’information des médecins sur les médicaments
 
Organisation des soins
 
 
Le poids de l’industrie pharmaceutique dans l’information des médecins sur les médicaments
mars 2008


La lettre numéro 140 de Pratiques en santé (11 mars 2008) signale une très intéressante étude de Que Choisir sur les " prescriptions irrationnelles de médicaments en France " .

Après avoir rappelé les conclusions de la Cour des comptes de septembre 2007 (" en dépit des efforts de maitrise médicalisée, les prescriptions des médecins restent très peu encadrées en France. La formation et l’information en matière de médicament, essentielles pour influencer le niveau et la qualité des prescriptions, demeurent très insuffisantes, malgré certains efforts récents.") et celles de l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) de novembre 2007 ( " Les pouvoirs publics ne doivent pas se borner à diffuser de l’information de qualité sur le médicament mais doivent mettre en place une politique active de promotion du bon usage. (...° Parallèlement, les pouvoirs publics doivent provoquer tant pour des raisons économiques que de qualité des soins, une diminution de la pression promotionnelle de l’industrie pharmaceutique."), l’article donne une série de chiffres dont voici une sélection.

La visite médicale

" Les ressources consacrées par l’industrie pharmaceutique à la promotion du médicament représentaient 2,78 milliards d’euros en 2004.
A raison de 2 milliards d’euros, soit trois quart des dépenses de promotion, la visite médicale constitue, de loin, le poste le plus important. 22.702 visiteurs médicaux étaient mobilisés en 2006. D’après les propres calculs de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS), le coût pour entretenir une telle force commerciale s’élevait à 25.000 euros par médecin généraliste et par an.
En France le ratio est de 9 médecins pour un visiteur alors que le ratio est compris entre 12 et 17 pour l’Espagne, la Belgique, le Royaume Uni et l’Allemagne. Il est même de 34 pour les Pays Bas.
Nous assistons aujourd’hui à un redéploiement du marketing pharmaceutique au profit, par exemple, de la recherche d’un contact direct avec les patients/consommateurs.
" En admettant 4 à 5 000 prochaines suppressions prochaines d’emplois, le ratio serait de un pour douze.

Promotion et prescription

Un travail de l’IRDES (Institut de recherche en démographie et économie de la santé) montre que " à chaque pic marquant une action promotionnelle correspond un pic du nombre de prescriptions des médecins."

Partialité de la visite médicale

" Un visiteur médical perçoit, en moyenne, 3.000 euros net par mois, montant auquel s’ajoutent 20 à 30 % de primes, fonctions de la réalisation des objectifs de vente.
Lors de 74 % des visites médicales, les effets indésirables du produit étaient passés sous silence. Les contre-indications et interactions médicamenteuses n’étaient évoquées que lorsque le médecin posait la question, c’est-à-dire dans 76 % des cas.
" (données de l’observatoire de la revue Prescrire)

Médecins et visiteurs médicaux

" Seuls 3 à 5 % des médecins déclarent ne recevoir aucun visiteur médical. Un tiers d’entre eux accepte plus de sept visiteurs par semaine.
Selon une étude portant sur 602 généralistes, il apparaît que ceux d’entre eux qui voient le plus de visiteurs médicaux sont aussi ceux qui prescrivent le plus, qui se sentent les mieux informés et qui privilégient l’information orale. Ce groupe de médecin, qualifié de « pro visite médicale et pro médicaments », plus âgé et plus masculin que la moyenne des médecins en exercice, représente 19 % de l’échantillon.
La visite médicale est considérée comme une source d’information indispensable par la majorité des praticiens.
"
Mais pour ceux-ci " les agences sanitaires sont jugées objectives à 86 % contre 46 % pour la CNAMTS et seulement 27 % pour la visite médicale. "
" Les médecins les plus proactifs pour la recherche de l’information et qui ont la plus mauvaise opinion de la visite médicale - 18 % des 602 généralistes interrogés récemment pour le compte de la HAS et de l’IGAS - sont aussi ceux qui se considèrent comme les plus mal informés sur le médicament. En effet, la masse de documents scientifiques produits par les diverses autorités de santé fait qu’il est très difficile pour les médecins d’avoir une vision synthétique."

Formation des médecins

" Le volume de formations rendues obligatoire par la loi n’est atteint qu’à hauteur de 30%. Sur les cinq priorités retenues pour la formation continue définies pour les cinq prochaines années, une seule concerne le médicament.
Pour l’année 2005, les financements institutionnels consacrés à la formation continue des médecins libéraux s’élevaient à environ 70 millions d’euros alors que les financements provenant de l’industrie pharmaceutique représentaient entre 400 et 600 millions d’euros, soit environ 90 % des fonds consacrés à la formation continue.
Les financements d’origine privée font l’objet de conventions entre les laboratoires pharmaceutiques et les médecins. Le nombre de ces conventions est d’environ 30.000 par an. Chaque convention est transmise au Conseil de l’Ordre des médecins qui est chargé de vérifier si son contenu relève effectivement de la formation continue. L’Ordre reconnaît cependant n’être en mesure de vérifier qu’entre un tiers et la moitié de ces conventions.
Avec environ 80 heures d’enseignement (formation initiale), la France est le pays d’Europe qui consacre le moins de temps à l’enseignement de la pharmacologie.
Des catégories de médicaments tels que les sérums, les vaccins, les désinfectants, les antidotes ou encore les antiparasitaires sont passés sous silence. Seulement trois heures de formation sont consacrées aux antibiotiques. L’inefficacité de certaines classes de médicaments comme les vasodilatateurs ou les veinotoniques n’est même pas abordée.
Les jeunes médecins ignorent généralement le coût des thérapies qu’ils prescrivent.
"




     
Mots clés liés à cet article
  visiteur médical industrie pharmaceutique médicaments formation des professionnels de santé agences de santé médecins prescriptions
     
     
Envoyer un commentaire Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
 
• Lancement de Avisante : l’évaluation de la qualité des soins par les patients et les usagers...
• L’association " Élus, Santé Publique & Territoires "...
• Une " consultation officinale " problématique ....
• Mise au point de Jean-Jacques Fraslin...
• La concurrence entre les associations est de plus en plus vive....
• Les jeux vidéo pour la recherche médicale...
• Un entretien avec Yann Bourgueil...
• La commission pour les relations entre hôpital et usagers...
• Historique des remboursements : ni DP, ni DMP...
• Les systèmes de signalement des événements indésirables en médecine...
• La prise en charge des enfants en médecine générale...
• Maisons de naissance : le ministère dit non aux expérimentations...
• Pour une médecine des adolescents...
• Recherche en sciences du vivant : une méthode d’évaluation des équipes redoutablement efficace...
• Un bilan calamiteux de la recherche biomédicale française...
• Un rapport du Sénat sur les agences de sécurité sanitaire : un besoin de cohérence...
• Vallencien et les Ibode...
• Responsables de pôles : au charbon sans pelle...
• Affaire Metagenex : exposé des motifs...
• Affaire Metagenex : ça se corse...
• Le livre noir de la santé : vraiment noir...
• Parcours de soins : un " premier bilan positif " original...
• Médicaments et publicité : une mise au point de l’AFSSAPS...
• Médicaments et recherche : comment innover ?...
• Retour sur le DMP : masquage des données, ou de la réalité ?...
• Dépistage néonatal de maladies incurabes : un problème éthique majeur...
• Accompagnement des malades : les propositions du LEEM...
• Éducation thérapeutique : une définition...
• Observance : une des réponses aux difficultés de l’industrie pharmaceutique...
• Crise de l’industrie pharmaceutique : le point de vue du Président de Sanofi-Aventis...
• Prise en charge de la santé mentale en France...
• Rapport IGAS sur l’observance : un précision sur les sources...
• Sophia : accompagnement des patients diabétiques...
• Accompagnement des patients, éducation thérapeutique, etc : mettre de l’ordre...
• Médecine du travail : sous contrôle patronal ?...
• Pénurie d’infirmiers libéraux : une note (non publiée) de l’IGAS...
• CHSCT et prévention des risques au travail...
• Rapport sur la création des Agences régionales de santé (ARS)...
• Agences régionales de santé : historique et analyse par Claude Frémont...
• Centres de santé et développement des communautés...
• Le poids de l’industrie pharmaceutique dans l’information des médecins sur les médicaments...
• RNV3P : pas un robot, mais un réseau exemplaire de santé au travail...
• " La réforme des systèmes de santé " : mise à jour d’un Que sais-je ? indispensable...
• Carte Vitale 2 : le dernier polar de Claude Frémont...
• Dossier pharmaceutique : premier bilan satisfaisant...
• L’Ordre des médecins et l’Académie nationale de médecine à la pointe du progrès administratif...
• Opposition du Cisme à la gouvernance de la médecine du travail par la Cnamts...
•  La montée en puissance des CHSCT...
• La médecine fondée sur le management...
• DMP : omission partagée du pragmatisme...
• L’avenir de l’hôpital passe par la médecine générale...
• L’avenir de l’industrie pharmaceutique française et de ses emplois : une étude publiée par le LEEM...
• Prescription, consommation et fiscalité des médicaments : le rapport de la MECSS...
• L’avenir de l’industrie pharmaceutique française vu par le président du LEEM...
• DMP : l’avis du Conseil national de l’Ordre des médecins...
• Une introduction à la future loi Santé Patients Territoires...
• Refus de soin : le médecin peut porter plainte !...
• Accès aux spécialistes : quel changement depuis la réforme de 2004 ?...
• Abus des psychotropes : généralistes coupables ?...
• Livre blanc de l’Association des petites villes de France sur les hôpitaux de proximité...
• Que penser du suivi infirmier après traitement pour cancer du sein ?...
• Données personnelles de santé : le CISS râle...
• Les lacunes du projet de loi HSPT selon le CISS...
• La qualité des soins dépend elle de leur quantité ?...
• Quand la chimiothérapie tue...
• Le Parlement refuse de mettre au jour les conflits d’intérêts...
• Le suivi électronique de son diabète par le patient...
• Comment l’industrie a étouffé les résultats d’un essai clinique...
• Regroupements hospitaliers : de l’histoire déjà ancienne...
• La Caisse d’Assurance maladie de l’Yonne organise l’arrestation d’un « sans-papiers »...
• Poisson d’avril : l’INPES n’a pas le sens de l’humour...
• La satisfaction des infirmières, indicateur du fonctionnement de l’hôpital...
• Un rhinocéros à l’hôpital...
• Hôpital 2012 : grandeur et décadence...
• Comité technique des vaccinations : experts et conflits d’intérêts...
• Le tourisme dentaire séduit de plus en plus de Français...
• H1N1 : un essai grandeur nature...
• L’accès aux soins des plus démunis...
• Un appel de la SFSP en faveur d’un département "Prévention et promotion de la santé" des ARS...
• L’observation locale en santé : du diagnostic au pilotage de la politique de santé publique...
• Sécurité des vaccins anti H1N1 : les contrats permettent ils aux labos de se défausser sur les pouvoirs publics ?...
• Grippe AH1N1 : une question de vocabulaire...
• Des essais cliniques indépendants des labos, mais pas de la bureaucracie...
• TIC santé : c’est l’infirmier qui est efficace ...
• Un antidiabétique trop bien toléré...
• Etats-Unis : un institut pour financer des études cliniques comparatives...
• Évaluation par les patients : imparfaite, mais utile...
• Alzheimer : mille euros par mois à la charge de la famille...
• Quand c’est le patient qui ordonne …...
• Centres de santé : plus que jamais modernes ...
• Maisons de santé : mode d’emploi...
• Améliorer la santé : une question de méthode...
• La médecine des 4P : prédiction, personnalisation, préemption, participation...
• Dossier médical informatisé : pas toujours économe …...
• Merci de ne pas téléphoner pendant l’intervention...
• Vers des réseaux de soins agréés par les mutuelles ?...
• Pour des maisons de naissance hospitalières...
• Déserts médicaux : un problème de définition...
• Inventer et produire un médicament...
 
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être