Accueil  > Déterminants de santé > Appel à la mobilisation contre les cancers professionnels
 
Déterminants de santé
 
 
Appel à la mobilisation contre les cancers professionnels
janvier 2009, par serge cannasse 

On compte 2,4 millions de salariés exposés à des produits cancérogènes, soit 13,5 % des salariés. Cette situation est grave de conséquences. Les expositions d’aujourd’hui feront les cancers de demain. A l’occasion de la publication de son numéro de janvier 2009, dont le dossier est consacré aux cancers professionnels, le magazine Santé & Travail lance un appel à la mobilisation générale contre ce fléau. Ce texte, signable en ligne sur le site de la revue, a été rédigé à partir des contributions des meilleurs spécialistes du sujet. Il sera adressé au nouveau Conseil d’orientation sur les conditions de travail (Coct), lequel rassemble les pouvoirs publics et l’ensemble des acteurs de la prévention des risques professionnels.

Texte de l’appel

Depuis la catastrophe sanitaire de l’amiante et sous l’influence des directives européennes, la réglementation pour la prévention des cancers professionnels s’est considérablement renforcée. De nombreux acteurs se sont mobilisés, au sein des pouvoirs publics, des institutions de prévention ou de contrôle, des branches professionnelles ou des entreprises elles-mêmes.

Et pourtant, malgré ces efforts, de nombreux indicateurs montrent que la situation reste préoccupante. Selon la dernière édition de l’enquête Sumer menée par le ministère chargé du Travail, on compte 2,4 millions de salariés exposés à des produits cancérogènes, soit 13,5 % des salariés. De même, les campagnes de contrôle conduites conjointement par l’Inspection du travail et les caisses régionales d’assurance maladie (Cram), avec l’appui de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), affichent des résultats inquiétants. Ainsi, parmi les établissements qui continuent à utiliser des agents cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (CMR), 40 % seulement ont procédé à une évaluation des risques liés à cette utilisation. Dans 30 % des cas, la prévention se limite encore à l’attribution d’équipements de protection individuelle. La fiche individuelle d’exposition permettant le suivi des salariés n’existe que dans 16 % de ces entreprises et l’attestation d’exposition n’est remise au salarié lors de sa sortie de l’entreprise que dans 9 % des cas. Les résultats des campagnes de contrôle des chantiers de désamiantage sont plus graves encore, car ils visent un risque clairement identifié, vis-à-vis duquel la mobilisation est engagée depuis plus longtemps. En 2006, 76 % des chantiers contrôlés étaient en infraction.

Cette situation est grave de conséquences. Les expositions d’aujourd’hui feront les cancers de demain. Malgré les efforts consentis, des pistes essentielles restent à explorer, comme vient de le montrer le récent rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) sur la traçabilité des expositions professionnelles. La mise en œuvre des propositions de ce document devrait contribuer à une véritable stratégie de prévention du risque cancérogène en entreprise. Nous appelons les pouvoirs publics, les partenaires sociaux et l’ensemble des acteurs à s’engager sans réserve dans les voies explorées par les experts consultés à cette occasion.

Mais d’autres pistes doivent être maintenant suivies pour tenir compte des différents obstacles à une prévention efficace des cancers professionnels. C’est pourquoi nous appelons l’ensemble des acteurs de la prévention réunis au sein du nouveau Conseil d’orientation sur les conditions de travail (Coct) à adopter et à promouvoir les mesures suivantes.

Tout d’abord, si avec les décrets sur l’évaluation des risques, sur les CMR et sur les expositions aux produits chimiques, nous disposons sans doute de l’une des meilleures réglementations des pays industrialisés, tous les observateurs s’accordent pour reconnaître que nous souffrons d’un défaut d’application de ces textes. Un renforcement des moyens des services prévention des Cram et de l’Inspection du travail est donc indispensable, tout comme l’est également un durcissement des sanctions encourues en cas d’infraction. Celles-ci doivent être véritablement dissuasives et proportionnelles à la gravité des risques.

Dans le même registre, nous souhaitons aussi l’interdiction ou la restriction d’emploi de certaines substances ou procédés cancérogènes pour lesquels il existe des alternatives applicables en situation industrielle. C’est le cas, par exemple, du béryllium chez les prothésistes dentaires ou du chrome 6 dans les peintures. A la fois, leur utilisation peut parfaitement être abandonnée au profit de produits de substitution moins dangereux et cette mesure marquerait la détermination des pouvoirs publics à ne pas laisser le marché prendre le pas sur la santé des salariés.

Ensuite, cette politique répressive doit s’accompagner d’une politique incitative, notamment en direction des petites entreprises. Celles-ci, en effet, manquent de moyens pour assurer une prévention correcte du risque cancérogène. Une aide technique, voire financière, apportée par les services prévention des Cram en direction de certaines branches professionnelles particulièrement concernées et qui accepteraient de jouer le jeu, paraît aujourd’hui nécessaire si l’on veut maîtriser le risque.

Par ailleurs, nous demandons la responsabilisation des donneurs d’ordre vis-à-vis des sous-traitants. Il faut mettre fin à l’hypocrisie qui incite les entreprises utilisatrices à sous-traiter les travaux exposant à des cancérogènes à des entreprises extérieures… Dans un nombre de cas important, les entreprises sous-traitantes n’ont aucune marge de manœuvre, ni économique ni technique, pour substituer un produit cancérogène ou appliquer une stratégie de prévention à l’égard de leur personnel.

Enfin, nous invitons les entreprises et les partenaires sociaux à relancer le dialogue social sur le travail et son organisation. En effet, pour évaluer les risques, réduire les expositions aux substances cancérogènes et développer des moyens de prévention efficaces – c’est-à-dire sans altérer les conditions et la qualité du travail –, il est indispensable de mobiliser l’expérience et le savoir-faire des salariés.

Cet appel lancé par le magazine Santé & Travail a été rédigé à partir des contributions rassemblées dans le dossier consacré aux cancers professionnels de son numéro de janvier 2009. Santé & Travail tient tout particulièrement à remercier Gérard Lasfargues, professeur de médecine du travail et chef du département santé-travail à l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset), Philippe Davezies, enseignant en médecine du travail à Lyon, et Michel Héry, chef de projet cancers professionnels à l’INRS.

Pour signer l'appel

Photo : Hong-Kong, 2007 © serge cannasse




     
Mots clés liés à cet article
  travail cancers lois et système judiciaire toxiques
     
Imprimer cet article
 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
 
• Jouir et souffrir au travail...
• Clitoridienne ou vaginale ?...
• Un paradoxe des maladies professionnelles...
• Comprendre les liens entre travail et souffrance mentale...
• Expertise de l’Afsset sur les effets sanitaires des champs électromagnétiques d’extrêmement basses fréquences...
• Le classement en trois listes des grandes entreprises en matière de prévention du stress abandonné...
• Église catholique et contraception : la mémoire courte...
• L’obèse, martyr contemporain...
• Tabagisme passif et infarctus du myocarde : il faut déchanter, de là à se taire ......
• La lutte contre le tabac renforce les inégalités sociales de santé...
• Chlordécone : où sont passés les journalistes ?...
• Cancers et pollution des sols par les pesticides organochlorés (chlordécone) en Martinique : pas de lien évident, selon l’INVS...
• Les substances dangereuses font courir de nouveaux risques croissants aux travailleurs européens...
• Travail des immigrés : plus de monotonie, moins de coopération...
• Amiante : l’Afsset prudente, la Commission européenne irresponsable...
• Pourquoi les sans domicile fixe refusent-ils d’être pris en charge ?...
• Santé mentale au travail : une étude aux résultats incontestables...
• La santé précaire au travail...
• Santé au travail : DRH et salariés ne partagent pas les mêmes avis...
• Santé au travail : une mise au point de la FNORS...
• Subventionner un vélo pour moins polluer...
• Sous déclaration des accidents du travail et des cancers professionnels...
• Un communiqué de l’Afsset sur les éthers de glycol...
• Le marché de la prostitution...
• Violences au travail : les "obligés du public" sont les plus exposés...
• Le repas depuis 45 ans : moins de produits frais, plus de plats préparés...
• Signature d’un accord national sur le stress au travail...
• Quelles politiques pour davantage de bébés ?...
• Arrêt du tabac : un comportement plus collectif qu’individuel...
• Une vieille dame tenace et pleine d’humour...
• Les chiffres édifiants de la morbidité routière...
• Santé et travail en Europe...
• Travail : trois injonctions paradoxales...
• Efficacité et convivialité dans l’entreprise...
• Les structures d’accueil pour jeunes enfants : disparités géographiques et manque de place...
• Stress au travail : une très bonne introduction par l’INRS...
• Droit opposable à la garde d’enfants : dévêtir Pierre pour habiller Paul...
• Devenir adulte en Europe...
• Prisons et psychiatrie...
• Violences physiques : près de la moitié au sein des familles...
• Faible recul des ventes de tabac en 2007...
• Bon accueil des messages sanitaires sur l’alimentation...
• Téléphones portables : danger pour les tomates !...
• Un miracle laïc : la chute du taux d’infarctus en un temps record...
• Un point de vue pour la légalisation des mères porteuses ...
• Un communiqué de l’AFSSET : légionnelles dans les tours réfrigérantes...
• Les centenaires d’Okinawa...
• Renault : décréter la convivialité...
• Usine Renault Cléon : pressions pour renoncer aux arrêts de travail...
• Centres d’appel téléphonique : la mauvaise réputation...
• Pénibilité au travail : négociations interrompues...
• La santé des plus pauvres...
• Grands-parents : une figure sociale renouvelée...
• La Grande-Bretagne autorise des chimères homme-animal...
• Exposition professionnelle aux produits cancérogènes ...
• Pollution au travail et maladies cardiovasculaires : un lien démontré...
• Les femmes font plus de semaines de 35 heures par an que les hommes...
• Le corps de chacun : celui de sa catégorie sociale...
• Sport et santé sont dans le même bateau, ... ...
• Plus d’un million de foyers bénéficient du RMI...
• Toxicité : un OGM innocenté...
• La Grande-Bretagne déclare la guerre à l’excision...
• Homoparentalité : une réponse à Sylviane Agacinsky...
• Homoparentalité : le point de vue de Sylviane Agacinski...
• Automutilations...
• Observance (suite) : la réponse de Denise Silber à Ethicaceutic...
• Baisse du nombre de médicaments vendus en France en 2006 (6,7 %)...
• IVG et contraception : un problème de prescription et/ou d’information ?...
• En avoir ou pas...
• Contrefaçon de médicaments : l’Europe touchée....
• Vieillissement de la population : une opportunité ?...
• De quoi souffre t’on ? Etat des lieux des maladies déclarées en France....
• Observance : la réponde d’Ethicaceutic à Denise Silber...
• Le vécu de la grossesse ...
• L’observance : un article de synthèse par Denise Silber...
• Les solidarités familiales en France...
• Un sondage de l’ANACT sur la qualité de vie au travail...
• Les Français et le grand âge...
• Le recours au médecin explose depuis 1980...
• La bataille des acides gras "trans"...
• L’organisation apprenante préserve la santé au travail...
• Discriminations : les fumeurs aussi...
• Le dîner, dernier refuge de la sociabilité en famille ?...
• La souffrance des adolescentes...
• Un suicide reconnu comme accident du travail...
 
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être