Accueil  > Déterminants de santé > Deux visions opposées du stress
 
Déterminants de santé
 
 
Deux visions opposées du stress
mai 2008, par serge cannasse 

Pour de nombreux spécialistes, le rapport Nasse-Légeron sur le stress au travail privilégie l’abord individuel des problèmes de stress au travail, sous-estimant le rôle de l’organisation de celui-ci. Certains vont même plus loin et contestent l’utilité d’une de ses mesures phares : la construction d’un indicateur de stress.

Le rapport Nasse-Légeron sur le stress au travail a été l’occasion d’une mise au point utile sur ce que Guillaume Le Nagard, dans Entreprise et Carrières, appelle « deux visions complètement opposées » de la question. « La première, écrit-il, portée par les syndicats, par un nombre croissant de médecins et de médecins inspecteurs du travail et par les institutions paritaires ou publiques spécialistes de la santé au travail, comme l’INRS et l’Anact, prône une approche collective et organisationnelle du stress. La seconde, qui a la faveur de nombreux employeurs, insiste sur une approche individuelle du salarié, considérant, d’une part, que le phénomène est multifactoriel, ses causes ne se cantonnant pas à l’intérieur de l’entreprise, et, d’autre part, que le sur-stress serait dû à une capacité personnelle d’adaptation insuffisante. »

L’individu ou l’organisation

L’un des auteurs du rapport, le psychiatre Patrick Légeron, dirige un cabinet de conseil qui se situe clairement dans cette seconde vision, « travaillant surtout sur l’évaluation des niveaux de stress (par des observatoires), la sensibilisation des managers et la gestion individuelle du stress. »

La création d’une statistique nationale sur les risques psychosociaux, avec construction d’un indicateur « global », et le recensement des suicides au travail sont d’ailleurs deux des principales mesures préconisées par le rapport et retenues par le ministre du travail, Xavier Bertrand. Celui-ci propose en outre de rendre obligatoire une négociation sur la prévention du stress dans les branches où l’enquête montrerait un taux supérieur à la moyenne.

Leurs griefs à l’égard des partisans de la première « vision » sont bien résumés dans un article de Nathalie Queruel publié par Santé et travail.

Bien qu’ils soient favorables à la construction d’un indicateur, certains font remarquer qu’elle repose sur « l’existence d’éléments objectifs, permettant un constat partagé sur la santé mentale des travailleurs », qui, pour de nombreux spécialistes, n’est pas certaine. Dominique Huas, médecin du travail, va même plus loin : il existe déjà de nombreuses enquêtes prouvant le lien entre organisation du travail et atteintes à la santé mentale ; « prétendre que, puisque rien n’est démontré scientifiquement, il faudrait créer un indicateur global relève de la désinformation. »

« La question du lien avec le travail – son organisation, son intensification, son valuation ou les modes de management – et l’activité des salariés reste curieusement en creux dans leur rapport », remarque Nathalie Queruel, relayée par Thierry Braillon, président de la Mutuelle souffrance et travail de Lyon, dans Viva magazine : « Seules 6 lignes sur 42 pages abordent l’organisation du travail et les méthodes managériales comme génératrices de stress. »

Un indicateur pour quoi faire ?

Troisième grief, émis par Henri Forest, secrétaire confédéral CFDT chargé des conditions de travail : s’il s’agit de construire un consensus, «  les auteurs ne disent pas vers quoi il doit tendre. »

Philippe Davezies, professeur de médecine du travail à Lyon, fait remarquer que le rapport « s’en tient à une évaluation des effets du stress ; il est décevant parce qu’il montre une insistance à ne pas aller sur le terrain des causes (…) ce qui est contraire à l’action préventive. (…) On agira parce que c’est pire qu’ailleurs, alors qu’il faut traiter le risque psychosocial en amont, avant que la situation des salariés soit dégradée. »

Enfin, Gérard Mordillat, dans Libération, dresse un diagnostic quasi apocalyptique : «  Le stress est un faux nez pour ne pas nommer par son nom le mal qui ronge le monde du travail : la peur. Peur de mal faire, peur de ne pas faire assez, peur de ne pas aller assez vite, peur de manquer, peur de perdre son emploi, peur de ne jamais en retrouver. La peur qui est désormais le poison inoculé quotidiennement, non seulement par certaines directions d’entreprises (et toutes leurs chaînes hiérarchiques) mais aussi par les médias qui ne cessent d’agiter les épouvantails de la précarité, du chômage et de la délocalisation pour que chacun reste à sa place dans un capitalisme bien gardé. »

Sources :
Libération, 13 mars 2008
Liaisons sociales quotidien, 13 mars 2008 (interview de Xavier Bertrand)
Viva magazine, 9 avril 2008
Entreprise et Carrières, 18 mars 2008.
Santé et travail. Avril 2008

Photo : Prague, 2007 © serge cannasse

Télécharger l’article en pdf :

PDF - 69.1 ko



     
Mots clés liés à cet article
  travail stress lois et système judiciaire
     
Imprimer cet article

1 Message

  • Deux visions opposées du stress

    27 mai 2008 23:39, par Gilles Boitte

    Une plaisanterie sur ce sujet très sérieux.

    Patrick Légeron est certes psychiatre de formation, mais il est surtout directeur général de Stimulus, cabinet de conseil en changement comportemental. Pour le dire autrement, M. Légeron est comme le tailleur de Fernand Raynaud : ce n’est pas le costume dans lequel on veut nous faire entrer qui est mal coupé, c’est nous qui nous "tenons mal".

    Regardez le sketch : même la chute est adaptée !

    Voir en ligne : http://www.dailymotion.com/video/x4...

 
     
   
  Humeurs
Entretiens
Déterminants de santé
Problèmes de santé
Organisation des soins
Professionnels de santé
Economie de la santé
International
Transversales
Société
Chantiers
Images
Portail
Initiatives
Bonheurs du jour
   
   
Proposer un article
S'inscrire à la newsletter
Mots clés
Emploi
Liens
Contact
 
• Jouir et souffrir au travail...
• Clitoridienne ou vaginale ?...
• Un paradoxe des maladies professionnelles...
• Comprendre les liens entre travail et souffrance mentale...
• Expertise de l’Afsset sur les effets sanitaires des champs électromagnétiques d’extrêmement basses fréquences...
• Le classement en trois listes des grandes entreprises en matière de prévention du stress abandonné...
• Église catholique et contraception : la mémoire courte...
• L’obèse, martyr contemporain...
• Tabagisme passif et infarctus du myocarde : il faut déchanter, de là à se taire ......
• La lutte contre le tabac renforce les inégalités sociales de santé...
• Chlordécone : où sont passés les journalistes ?...
• Cancers et pollution des sols par les pesticides organochlorés (chlordécone) en Martinique : pas de lien évident, selon l’INVS...
• Les substances dangereuses font courir de nouveaux risques croissants aux travailleurs européens...
• Travail des immigrés : plus de monotonie, moins de coopération...
• Amiante : l’Afsset prudente, la Commission européenne irresponsable...
• Pourquoi les sans domicile fixe refusent-ils d’être pris en charge ?...
• Santé mentale au travail : une étude aux résultats incontestables...
• La santé précaire au travail...
• Santé au travail : DRH et salariés ne partagent pas les mêmes avis...
• Santé au travail : une mise au point de la FNORS...
• Subventionner un vélo pour moins polluer...
• Sous déclaration des accidents du travail et des cancers professionnels...
• Un communiqué de l’Afsset sur les éthers de glycol...
• Le marché de la prostitution...
• Violences au travail : les "obligés du public" sont les plus exposés...
• Le repas depuis 45 ans : moins de produits frais, plus de plats préparés...
• Signature d’un accord national sur le stress au travail...
• Quelles politiques pour davantage de bébés ?...
• Arrêt du tabac : un comportement plus collectif qu’individuel...
• Une vieille dame tenace et pleine d’humour...
• Les chiffres édifiants de la morbidité routière...
• Santé et travail en Europe...
• Travail : trois injonctions paradoxales...
• Efficacité et convivialité dans l’entreprise...
• Les structures d’accueil pour jeunes enfants : disparités géographiques et manque de place...
• Stress au travail : une très bonne introduction par l’INRS...
• Droit opposable à la garde d’enfants : dévêtir Pierre pour habiller Paul...
• Devenir adulte en Europe...
• Prisons et psychiatrie...
• Violences physiques : près de la moitié au sein des familles...
• Faible recul des ventes de tabac en 2007...
• Bon accueil des messages sanitaires sur l’alimentation...
• Téléphones portables : danger pour les tomates !...
• Un miracle laïc : la chute du taux d’infarctus en un temps record...
• Un point de vue pour la légalisation des mères porteuses ...
• Un communiqué de l’AFSSET : légionnelles dans les tours réfrigérantes...
• Les centenaires d’Okinawa...
• Renault : décréter la convivialité...
• Usine Renault Cléon : pressions pour renoncer aux arrêts de travail...
• Centres d’appel téléphonique : la mauvaise réputation...
• Pénibilité au travail : négociations interrompues...
• La santé des plus pauvres...
• Grands-parents : une figure sociale renouvelée...
• La Grande-Bretagne autorise des chimères homme-animal...
• Exposition professionnelle aux produits cancérogènes ...
• Pollution au travail et maladies cardiovasculaires : un lien démontré...
• Les femmes font plus de semaines de 35 heures par an que les hommes...
• Le corps de chacun : celui de sa catégorie sociale...
• Sport et santé sont dans le même bateau, ... ...
• Plus d’un million de foyers bénéficient du RMI...
• Toxicité : un OGM innocenté...
• La Grande-Bretagne déclare la guerre à l’excision...
• Homoparentalité : une réponse à Sylviane Agacinsky...
• Homoparentalité : le point de vue de Sylviane Agacinski...
• Automutilations...
• Observance (suite) : la réponse de Denise Silber à Ethicaceutic...
• Baisse du nombre de médicaments vendus en France en 2006 (6,7 %)...
• IVG et contraception : un problème de prescription et/ou d’information ?...
• En avoir ou pas...
• Contrefaçon de médicaments : l’Europe touchée....
• Vieillissement de la population : une opportunité ?...
• De quoi souffre t’on ? Etat des lieux des maladies déclarées en France....
• Observance : la réponde d’Ethicaceutic à Denise Silber...
• Le vécu de la grossesse ...
• L’observance : un article de synthèse par Denise Silber...
• Les solidarités familiales en France...
• Un sondage de l’ANACT sur la qualité de vie au travail...
• Les Français et le grand âge...
• Le recours au médecin explose depuis 1980...
• La bataille des acides gras "trans"...
• L’organisation apprenante préserve la santé au travail...
• Discriminations : les fumeurs aussi...
• Le dîner, dernier refuge de la sociabilité en famille ?...
• La souffrance des adolescentes...
• Un suicide reconnu comme accident du travail...
 
 
 
 
Wikio - Top des blogs - Santé et bien être